La pédagogie Montessori est-elle la seule méthode alternative au système éducatif « normal » ?

La réponse est dans la question : bien sûr que non !

Lorsque j’étais enfant, j’habitais juste en face d’une école Steiner (située à Oullins près de Lyon en France) et avec une mère enseignante et ouverte aux systèmes d’éducation alternatifs : j’étais fasciné par la pédagogie imaginée par Rudolf Steiner en 1919 à travers la création de la première “libre école Waldorf” (du nom d’un célèbre cigarettier allemand).

Rudolf Steiner

Rudolf Steiner

Plus tard, avec l’arrivée de notre premier enfant au Canada, j’ai suivi des séances d’information qui abordait le sujet des pédagogies alternatives. Aujourd’hui, de nouveau en France, nous habitons à quelques kilomètres d’écoles Montessori, Freinet ou encore Waldorf-Steiner (que j’ai visitée lors d’une journée portes ouvertes il y a quelques semaines).

En ayant beaucoup voyagé de par le monde, nous nous sommes aperçus que les écoles alternatives étaient finalement très peu présentes en France.

Montessori est très à la mode en ce moment. D’ailleurs nous avons pu constater la sortie d’une flopée de jouets éducatifs, livres, jeux… associés à Montessori ces dernières années.

Maria Montessori

Maria Montessori

C’est peut être pour cela que Montessori est perçu comme un des seuls système d’éducation proposant une alternative au système “normal” en France.

Ça peut paraître positif parce que Montessori, “mine de crayon”, c’est quand-même excellent.

Pourtant il est faux de croire que c’est la meilleure et la seule pédagogie positive qui vaille. Montessori a mis en pratique bon nombre de principes très bénéfiques, dont l’autonomie et l’indépendance infantiles mais elle n’était pas la seule dans son genre.

Les principes de responsabilisation de l’enfant ne sont pas propres uniquement à Montessori contrairement à ce que peut laisser supposer l’ultra popularisation de la méthode Montessori comme étant la meilleure et la seule à faire cela.

La spécificité de Montessori se retrouve entre-autres dans la considération des “âges sensibles” et dans la proposition d’objets éducatifs particuliers et uniques.

Ecole Montessori

Les principes très populaires de la responsabilisation et de l’autonomie infantile ne sont pas propres uniquement à Montessori. On les trouve dans la majorité des systèmes éducatifs non-classiques.

Si, en tant que parents concernés par l’éducation de nos enfants, on veut en effet combattre ce qui nous gène dans l’éducation publique, il est alors impératif de connaître toutes les alternatives dans lesquelles ont pourrait piocher pour cela. Aussi, il est impératif d’aller voir ailleurs et bien au delà de ce que l’éducation Montessorienne a à nous proposer.

Education Montessori

Montessori est, certes, un système très efficace et j’aime beaucoup son approche respectueuse de l’enfant et l’idée des âges sensibles mais il y a d’autres systèmes qui peuvent être tout aussi pertinents !

Si on veut proposer une alternative à ce qui nous gène, autant comparer ce qui a été développé et choisir les systèmes qui nous correspondent le plus. Pour certains ce sera Montessori, pour d’autres, ce sera…

Le plan Dalton

Cette pédagogie tire son son nom d’une ville du Massachusetts où a été développée par Helen Pankhurst cette pédagogie qui accentue la responsabilisation de l’enfant envers soi-même (bien plus encore que chez Montessori) et envers sa communauté. Une didactique phare mise en place par le plan Dalton est celle des contrats mensuels que l’enfant établit ensemble avec son accompagnateur. L’enfant a pour responsabilité de réaliser ce contrat en usant de tout ce qui lui est mis à disposition.

Les trois piliers du plan Dalton sont :

1. la responsabilité
2. l’indépendance
3. la collaboration

Enfants qui interagissent 2

Très peu connu en France, c’est un système peut être trop libéral car l’enfant est pratiquement lâché dans la nature, il peut faire ce qu’il veut tant que son contrat mensuel, choisi par lui-même, est réalisé. Ce n’est pas mon système préféré mais il paraît fonctionner à merveille chez certains enfants. Je cautionne le système de contrats, par contre.

La pédagogie Freinet

Célestin Freinet

Célestin Freinet et son grand collège

La pédagogie développée par Célestin Freinet est très pragmatique. Si on apprend une connaissance, c’est parce que cette connaissance a un but. L’écriture a pour but de communiquer ; dans une école Freinet on peut trouver des ordinateurs, des imprimeries pour éditer des journaux, ou encore des boulangeries et autres salles de classes disposées de façon pragmatique.

Ce n’est pas le cas dans toutes les écoles Freinet, ça dépend du projet de l’équipe de l’école même, bien évidemment. La vie en communauté démocratique est mise en avant, le contact avec la nature, la curiosité personnelle, les découvertes empiriques…

Enfants qui interagissent 3
Chez Freinet, on peut trouver les “invariants pédagogiques” qu’il a développé quelque temps avant sa mort. Des valeurs scolaires que nous aimerions bien voir appliquées dans le système classique français. Un exemple ? Le numéro 2 : “Être plus grand ne signifie pas forcément être au-dessus des autres”
Le système français s’accrochant encore bien trop à la hiérarchie absolue, certains professeurs traditionnels risqueraient de ne pas supporter cela en lisant ces invariants.

Le plan d’Iéna

Peter Petersen Le plan d’Iéna

Peter Petersen

Le plan d’Iéna propose 4 formes primaires d’apprentissage personnel. Peter Petersen, créateur de ce système pédagogique, se réfère aux quatre formes suivantes d’apprentissage :

– L’entretien
– Le travail
– La fête
– Le jeu

Enfant qui peint

  1. L’entretien est la communication entre les gens. Les enfants sont encouragés à parler avec les adultes et avec les autres enfants. Les conversations couvrent différents sujets, allant des sujets communs de tous les jours jusqu’à certains sujets qui peuvent être plus sensibles. Un outil très utilisé est celui du “cercle” quotidien au commencement de chaque journée de travail. Ces “cercles” sont en fait des moments d’échanges généraux entre tous les acteurs du groupe de classe. Il peut s’agir d’un cercle de lecture (ou tout le monde lit et décrit ses lectures), le cercle de débat (où un sujet particulier est proposé), le cercle de thème (où les enfants choisissent un thème qu’ils vont développer dans les semaines à venir),… La qualité de la communication est très importante; s’écouter, l’égalité entre partenaires de discussion, le respect des opinions,…
  2. Le travail dans les écoles du plan d’Iéna se passe dans des groupes de niveaux égaux, transcendant les groupes d’âges. Chaque classe contient 3 âges différents (6-9 et 9-12 pour la primaire). Dans ce groupe de travail, les moments d’instruction groupée (groupant les élèves du même niveau) s’alternent avec des temps de travail individuels sous l’accompagnement du guide qu’est réellement l’instituteur. Les sujets plus généraux (histoire, géo,…) sont traités dans des heures autour de projets choisis via un consensus des élèves de la classe. L’importance de l’indépendance des enfants est aussi grande que l’importance portée à la collaboration et l’entraide ; les plus âgés sont stimulés à aider les plus jeunes au quotidien, sur tous les plans.
  3. La fête, la célébration est indispensable à l’école, ne serait-ce que pour son influence positive sur le climat pédagogique. En fêtant, une école devient une communauté inclusive. Les fêtes rythment l’année scolaire, le plan de la journée ou de la semaine scolaire. Il y a une fête pour finir la semaine de travail, une pour entamer l’année scolaire, des fêtes pour apprendre les célébrations nationales ou religieuses, il y a les fête joyeuses et les fêtes tristes, des fêtes de pays lointains, des fêtes pour accueillir de nouveaux-venus ou dire au revoir,… chaque fête, grande ou petite, est préparée par les élèves en collaboration totale.
  4. Le jeu est nécessaire pour apprendre aux enfants à tenir compte des autres. Le jeu est toujours éducatif, qu’il s’agisse de jeu à but cognitif, de jeu qui aide à gérer les sentiments ou de jeux artistiques,… Plusieurs buts peuvent être atteints allant de la motricité générale jusqu’à la dramatisation de situations dans des jeux de rôles. Chaque jeu apprend des tonnes de choses aux enfants; avoir envie de jouer devient donc avoir envie d’apprendre.

Les aptitudes clés de la pédagogie du plan d’Iéna sont :

1. la relation de l’enfant avec soi-même
2. la relation de l’enfant avec l’autre et les autres
3. la relation de l’enfant avec le monde

Enfants qui interagissent

Pour la mise en œuvre de ces relations dans la pédagogie du plan d’Iéna, 12 aptitudes clés ont été formulées comme :

La relation de l’enfant avec soi-même
  • A travers la définition de ses propres points forts et points faibles, un enfant se sent plus capable d’action et d’apprentissage
  • Un enfant apprend à porter la responsabilité de ce qu’il veut et doit apprendre. Il apprend à demander de l’aide quand il en a besoin et à établir un plan de travail
  • Les enfants sont évalués sur leur avancement et développement individuel, pas en relation avec le groupe de classe
  • Les enfants apprennent à réfléchir à propos de leur développement et à ouvrir un dialogue à ce sujet avec les acteurs de ce développement
La relation de l’enfant avec l’autre et les autres
  • Les enfants se développent dans un groupe d’âges mixtes
  • Les enfants apprennent à travailler ensemble, à offrir de l’aide, à recevoir de l’aide et à réfléchir à ces principes d’entre-aide
  • Les enfants apprennent à prendre la responsabilité et à être décisionnaire pour créer une vie communautaire harmonieuse dans la classe et l’école, pour que tout le monde ait droit au bien-être
La relation de l’enfant avec le monde
  • Les enfants apprennent que ce qu’ils font est important surtout si leur apprentissage se base sur la vie réelle
  • Les enfants apprennent à prendre soin de l’environnement et de ce qui les entoure
  • Les enfants appliquent les cours d’éducation générale pour apprendre à découvrir le monde
  • Les enfants apprennent en travaillant, en jouant, en communicant et en célébrant selon un plan quotidien
  • Les enfants apprennent à prendre des initiatives en partant de leur propre intérêts et leur propres questions

Enfant qui joue

Dans cet article, nous ne développerons pas la pédagogie Montessori qui fera l’objet de plusieurs articles prochainement.

Comme vous le savez maintenant, Il y a bien d’autres types d’éducation alternative disponibles.

Le choix d’une pédagogie alternative au système scolaire traditionnel pourra se faire en fonction des résultats attendus chez votre enfant (augmenter son autonomie, lui donner plus d’assurance…), de la proximité de l’école par rapport à votre lieu d’habitation, de votre budget car le coût (souvent élevé) de la formation peut aller de 5 à 7000 euros par année et être jugé élitiste.

 

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager sur facebook et de vous abonner gratuitement en recevant notre guide ci-dessous !

Recherches utilisées pour trouver cet article :système éducatif montessori, Lécole Familiale D Iéna Est L Œuvre De Qui ?, systeme pedagogique montessori, systeme dalton en pedagogie, plan pédagogie montessori, pedagogie montessori dalton, methodes educatives d freinet, l\école montessori est elle vraiment benefique, L\école Familiale D\iéna Est L\oeuvre De Qui?, systeme scolaire alternatif

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Elodie Bougas dit :

    Merci pour cet article 🙂
    Dans ma classe et chez moi, je m’inspire de plein de pédagogies, que j’adapte à ma personnalité et aux besoins de mes enfants / élèves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *