Pourquoi nous sommes heureux d’élever notre famille en Europe ?

Carte d'Europe

Crédit photo : Flickr Charles Clegg

Comme vous le savez peut-être si vous suivez notre blog depuis sa création, nous avons beaucoup voyagé dans différentes parties du monde. Nous nous considérons avant tout comme des citoyens du monde ayant résidé de quelques mois à quelques années dans différents pays à l’extérieur de l’Europe.

Alors pourquoi avoir choisi d’élever nos enfants dans un pays d’Europe tel que la France ?

Comme le rappelle le Conseil de l’Europe (CoE) dans sa politique familiale : la parentalité positive est au coeur de son action.

Famille épanouie

Crédit photo : Flickr Rémi Favretto

Il faut ici rappeler que le concept de parentalité positive se fonde sur la série de principes fondamentaux suivants. Les parents devraient apporter à leurs enfants :
  • une éducation affective – en répondant à leur besoin d’amour, d’affection et de sécurité ;
  • des structures et des orientations – en leur donnant un sentiment de sécurité, en instaurant des règles de vie et en fixant les limites voulues ;
  • une reconnaissance – en les écoutant et en les appréciant en tant qu’individus à part entière ;
  • une autonomisation – permettant de renforcer chez eux le sentiment de compétence et de contrôle personnel ;
  • une éducation non violente – excluant tout châtiment corporel ou psychologiquement humiliant. Les châtiments corporels constituent en effet une violation du droit de l’enfant au regard de son intégrité physique et de sa dignité humaine.

Petite fille qui sourit

Crédit photo : Flickr celynek

Le but poursuivi par le CoE est basé sur la constatation que les enfants réussissent mieux quand leurs parents :
  • sont affectueux et encourageants ;
  • passent des moments privilégiés avec eux ;
  • cherchent à comprendre leurs expériences et leur comportement dans la vie ;
  • leur expliquent les règles à suivre ;
  • les complimentent lorsqu’ils se comportent bien ;
  • réagissent à leur mauvaise conduite en leur expliquant pourquoi ils n’ont pas bien agi et en recourant, si nécessaire, à des punitions non violentes, comme leur imposer une mise à l’écart temporaire, leur faire réparer les dommages causés, ou encore leur donner moins d’argent de poche, et à d’autres sanctions de ce type, plutôt que les punir sévèrement.

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger la brochure sur la politique familiale du Conseil Européen ici.

Marianne Liberté Egalité Fraternité

Crédit photo : Flickr Mario Sanchez

Au mois d’avril, le CoE adoptera la nouvelle stratégie relative aux droits de l’enfant pour la période 2016-2021 (la brochure présentant la stratégie du CoE est disponible ici) qui permettra de débattre et de déterminer comment les pays d’Europe peuvent collaborer pour atteindre les objectifs fixés dans les 5 domaines prioritaires suivants :
  • égalité des chances pour tous les enfants ;
  • participation de tous les enfants ;
  • vie exempte de violence pour tous les enfants ;
  • justice adaptée à tous les enfants ;
  • droits de l’enfant en matière numérique.

 

Et vous, dans quel pays du monde envisageriez-vous d’élever votre enfant si vous aviez le choix ?

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :enfant europe heureux, pourquoi les parent europeen sont mieux

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *