L’école est-elle toujours adaptée pour nous préparer à la vie professionnelle ?

Dans cet article rédigé par Albain du blog Petit Pousse pour les Parents Positifs, Albain nous parle de la réussite scolaire, de ses limites et des compétences indispensables qui devraient être enseignées aux enfants.

Ces derniers temps, nous entendons beaucoup parler des défaillances du système éducatif français. Edouard Philippe, le chef du gouvernement s’est récemment indigné du fait qu’en 3 ans post bac, 60% des étudiants inscrits en License échouent.

Le gouvernement a annoncé dès le mois de juillet dernier une réforme de l’éducation impliquant notamment la suppression des filières générales, un baccalauréat en contrôle continue, un nouveau système d’admission à l’Université et une refonte et revalorisation des filières professionnelles. Cette réforme devrait être effective pour la rentrée 2019.

Le vidéaste Gaspard G. fait un véritable buzz avec sa vidéo ou il donne son avis sur cette réforme :

Dans cette vidéo, Gaspard G. met en avant le fait que le système éducatif français n’a presque pas évolué depuis 165 ans. Il évoque aussi le fait que ce sont aux élèves de se formater au système en rentrant dans des cases préconçues (filières L, ES et S) et non l’école qui s’adapte en fonction des profils des élèves.

L’autre problème que nous voulons également soulever, c’est que l’école enseigne des matières et non des compétences. Certes, nous acquérons des compétences au fil de l’apprentissage des matières mais ce n’est pas le but premier.

Le but premier est d’acquérir une certaine culture personnelle dans des domaines prédéfinis. Or, qui se souvient de ce qu’il a appris, en histoire, en français ? Soyons honnêtes, nous en avons oublié une bonne partie.

Cette logique est donc un non-sens complet puisque le système éducatif français s’évertue à nous enseigner quelque chose que nous pouvons trouver en 2 clics, mais qui en plus est inadapté aux exigences du monde professionnel.

Ainsi les deux choses logiques qu’il serait bon d’améliorer dans notre système éducatif sont les suivantes :

  • Axer l’enseignement sur l’apprentissage de compétences utiles pour évoluer en milieu professionnel

Par exemple : au lieu d’enseigner la Révolution Industrielle, essayer d’enseigner avec quelles ressources et méthodes Ford a transformé le mode de production dans un contexte économique et social particulier.

  • Permettre à l’élève de choisir les enseignements qu’il veut suivre et dans lesquels il est bon. Comme dans la vidéo ci-dessus, on constate qu’en France, contrairement à d’autres pays, les élèves n’ont pas l’ensemble des connaissances requises dans le domaine qu’ils décideront d’étudier en post-bac. Permettre aux élèves de prendre un menu sur mesure.

Par exemple : Pour faire du droit, il est conseillé de faire un bac ES ou L alors que le droit n’est absolument pas enseigné dans ces filières. Pour faire des études d’économie, il vaut mieux faire un bac S parce que les maths ne sont pas assez poussées en filière économique…

Sur ce point la réforme d’Emmanuel Macron a plutôt du bon. Cela implique cependant d’avoir assez tôt une idée assez précise de ce que l’on veut faire.

Comment faire réussir ses enfants (à l’école ou ailleurs)

Maintenant voyons les choses que l’on n’apprend pas à l’école et qui sont pourtant indispensables pour réussir dans la vie de manière générale. Les connaitre vous permettra de les enseigner ensuite à votre enfant.

Les choses qu’on devrait savoir sur soi-même :

  1. Bien se connaître : Bien se connaître c’est savoir ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas. Connaitre ses aptitudes et ses limites. Connaître ses forces et ses faiblesses. C’est la première chose à maîtriser dans la vie, peut être aussi une des plus difficile.
  2. Avoir un dialogue intérieur positif : Savoir rester positif en toutes circonstances, apprendre à relativiser et à tirer profit de toutes expériences, même mauvaises. Maitriser ses pensées et ne pas ressasser les choses négatives.
  3. Bien gérer son temps être proactif : Il est très important de savoir gérer son temps en étant organisé. Ne négligez aucune des choses suivantes : travail, loisirs et besoins physiologique. Pour être pro-actif, il est nécessaire d’avoir une alimentation saine et de dormir suffisamment. Il faut forcément travailler pour obtenir des résultats, même si on a des facilités. Enfin il est important de garder des moments pour se détendre et enrichir ses connaissances personnelles, vivre des expériences humaines.
  4. Avoir le sens des priorités : Il arrive parfois que le temps manque et que certaines activités soient retardées par d’autres. Soyez organisé, classez vos tâches par ordre de priorité. Gardez en tête la loi du 20/80 : 20% de vos actions apportent 80% de vos résultats, identifiez ces actions !
  5. Apprendre à faire des choix : faire des choix est souvent compliqué dans la vie, pourtant c’est une qualité de leader extrêmement importante. Une personne incapable de prendre une décision est une personne qui n’a pas confiance en son propre jugement ou qui n’a pas la capacité d’analyser les enjeux d’un problème. Quand vous prenez une décision, il faut toujours l’assumer.
  6. S’aimer et croire en soi : Le monde du travail est un milieu difficile, tout comme l’école. Il arrive de vivre des échecs et d’être confronté à des personnes qui vous diront que vous n’avez pas de valeur. Pouvoir compter sur les autres est important mais pour réussir dans ce que l’on entreprend il faut surtout croire en soi.
  7. Etre persévérant : Les personnes qui réussissent dans leur vie professionnelle sont rarement des fainéants. Beaucoup ont énormément travaillé pour monter leur entreprise ou pour gravir les échelons de leur société. Vous serez forcément confronté à des difficultés voir à des échecs mais il ne faut pas baisser les bras si vous avez vraiment une idée avec de réels débouchés et toute la volonté pour la mettre en place.

Les choses qu’on devrait savoir sur nos relations :

  1. Savoir s’adapter : seul le changement ne change pas. Le monde dans lequel vous avez grandi n’est plus celui de vos enfants. Une compétence primordiale aujourd’hui consiste donc à savoir s’adapter, évoluer, changer en fonction de l’environnement et de nos objectifs.
  2. Savoir bien communiquer : Savoir communiquer c’est avoir l’assurance d’être compris. Une bonne communication permet de convaincre, de créer l’adhésion et d’éviter les conflits inutiles.
  3. Etre un leader : Vous n’arriverez pas à évoluer dans votre vie si vous ne la maîtrisez pas ou si vous suivez les autres. Etre leader c’est ne pas être un suiveur. C’est avoir ses propres idées, et savoir rallier les personnes à sa cause tout en les persuadant qu’ils agissent également dans leur propre intérêt. Etre leader est différent d’être un boss.
  4. Bien s’entourer : Aussi compétent que vous soyez vous avez toujours à un moment, ou à un autre besoin des autres : parce que ce n’est pas votre domaine de compétence ou bien parce que vous avez trop à faire. Ce n’est pas une mauvaise chose que d’avoir besoin d’aide et d’oser le demander car le savoir est infini : je n’ai pas moins de connaissances si je transmets mon savoir à quelqu’un d’autre. L’entraide est donc génératrice de savoir illimité.

Malheureusement, ces éléments ne sont pas encore pris en compte dans la réussite scolaire. En attendant que les choses changent, c’est aux parents d’en prendre la responsabilité pour assurer un avenir épanoui à leur enfant.

La lecture est importante pour réussir sa scolarité, voici un autre article qui devrait vous plaire si vous souhaitez donner le goût de la lecture à votre enfant.

Merci à François Xavier Paul et Dominique d’avoir publié cet article sur les parents positifs. J’espère que celui-ci vous a plu !

Albain de Petit Pousse

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *