Comment l’EURO 2016 booste les connaissances et les résultats de nos enfants à l’école ?

Notre grand joueur de foot avant une rencontre (les parents positifs)

Notre plus grand, juste avant le dernier match de la saison

Soyons clairs, je n’aime pas spécialement le foot… Par contre, avec les très bons résultats de l’équipe de France (en demi-finale à l’heure où j’écris) et 2 garçons passionnés qui s’entrainent dans un club et jouent plusieurs fois dans la semaine : il était difficile de passer à côté de l’EURO.

Mon épouse et moi avons remarqué les bienfaits de l’EURO 2016 sur nos enfants à la maison en général et à l’école en particulier. On apprend souvent mieux quand le plaisir est et croyez-nous : IL EST BIEN LA !

En ce moment, l’EURO est le sujet numéro un de conversation entre nos 2 garçons et il contribue à les rapprocher, à permettre des activités en commun et à les faire échanger autour du fameux ballon rond.

Ce que nous aimons particulièrement, c’est de voir nos enfants passionnés. La grande leçon tirée de l’EURO dans notre famille est qu’avec la passion : nous progressons plus vite et la vie nous sourit ! D’ailleurs, nous avions déjà écrit un article sur ce sujet : Comment arriver à partager une passion avec les siens (sans « saouler » tout le monde) ?

 

Nous avons également remarqué des améliorations dans différentes matières enseignées à l’école.

Géographie :

Près de l'hôtel de l'équipe d'Islande à Annecy (les parents positifs)

Près de l’hôtel de l’équipe d’Islande à Annecy

Situer où se trouve l’Islande qui a affronté la France en quart de finale.

Mieux connaître les différentes villes françaises (Lyon, Saint-Etienne, Bordeaux, Paris, Marseille…) qui accueillent les matchs et les repérer sur une carte.

Arriver à situer l’hôtel qui héberge l’équipe d’Islande à Annecy (74) sur une carte géographique et s’y rendre (nous y sommes allés dimanche dernier).

Histoire :

Fan de l'EURO (les parents positifs)

Le foot qui réunit les amis autour d’une passion commune

Remonter le temps pour voir quelles sont les équipes qui ont gagné les différents EURO précédents ?

Découvrir l’histoire de l’outsider de l’EURO : le pays de Galles qui est en train d’écrire une page de l’histoire du foot à travers son accession à une demi-finale de cette importance pour la première fois.

Se rendre compte que l’équipe allemande, championne du monde en titre, n’a jamais joué dans un EURO contre la France.

Refaire les stratégies des meilleures équipes de l’EURO sur le terrain de foot de notre commune avec les copains.

Mathématiques :

Partie de baby-foot (les parents positifs)

Compter les buts et apprendre les différentes statistiques dans un match (% de passes réussies, possession du ballon, total de tirs cadrés…).

Connaître les stratégies des meilleures équipes quant au placement des joueurs (4 défenseurs, 5 milieux et 1 attaquant pour la France par exemple…).

Education civique :

Ils connaissent maintenant la Marseillaise par coeur.

Ils ont conscience que l’arbitre est là pour faire respecter les règles établies dans ce sport et qu’il peut mettre un carton jaune à un joueur qui commet une faute (par exemple, un comportement antisportif, une désapprobation des décisions de l’arbitre en paroles ou en actes, une infraction persistante aux lois du jeu…).

Il est facile de faire un parallèle entre le sport et la vie à l’école ou en société.

Expression orale :

EURO 2016 Expression orale (les parents positifs)

S’exprimer librement en criant à tue tête pour encourager l’équipe de France en trouvant de nouvelles formules à chaque match (“allez les bleus”, “et 1 et 2 et 3 et 4 et 5 – 2” contre l’Islande…).

Discuter avec les copains des matchs vus la veille pendant les récréations.

Donner ses pronostics avant les matchs et faire des paris pour s’amuser en annonçant le score du prochain match à jouer.

Informatique :

Rechercher des mots clés dans Google : “les bleus”, “demi-finale”, “dernier carré”…

Rechercher de l’information sur leurs joueurs préférés de l’équipe de France : Griezmann, Payet, Giroud, Pogba, Lloris.

Lecture :

Lecture sur l'EURO (les parents positifs)

Lire des articles de l’équipe ou du Huffington Post sur internet.

Trouver dans leur album PANINI les dates et lieux des matchs, les mensurations des joueurs et dans quels clubs ils jouent habituellement.

Sport :

Notre petit joueur de foot avant une rencontre (les parents positifs)

Refaire les matchs avec les copains sur le stade municipal.

S’entraîner à marquer en bicyclette/ciseau/retourné/chilienne/chalaca (ce qui est impressionnant à voir lorsqu’ils le font sur notre pelouse).

Prendre du plaisir à bouger et faire du sport.

Faire des parties de baby-foot.

S’entraîner avec les Oofballs des paquets de céréales.

Travaux manuels :

Oofballs (les parents positifs)

Les fameuses Oofballs des fameux paquets de céréales

Collecter les autocollants PANINI, les classer, les coller sur l’album PANINI UEFA EURO 2016.

Ranger et mettre en valeur les Oofballs dans leur chambre.

Pour terminer, nous avons vu aussi des prises de conscience dans la gestion et l’organisation du temps de la famille qu’on séquence pour pouvoir regarder les matchs de l’EURO à 21 h.

Sur le lac d'Annecy avant la rencontre France Islande (les parents positifs)

Sur le plus beau lac du monde : celui d’Annecy Clignement d'œil

Par exemple, nous avons fait ensemble un planning du dimanche 3 juillet afin de pouvoir planifier une journée détente à Annecy avec au programme un déjeuner copieux dans un bon restaurant, un tour de pédalo sur le lac, une marche ludique dans la vieille ville et un retour à la maison pour le match du soir (France-Islande).

Repas gastronomique à Annecy (les parents positifs)

Un  déjeuner avec un dessert digne d’un roi !

Quelle belle journée !

Est-ce que vous aussi vous vivez au rythme de l’EURO ? Si oui, comment ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *