Découvrez comment « l’hormone de l’amour » fait de nous plus que de meilleurs parents ! (2/2)

Cet article est la suite de l’article : Découvrez comment « l’hormone de l’amour » fait de nous plus que de meilleurs parents ! (1/2)

Des études effectuées ces 10 dernières années ont démontré plusieurs effets de l’ocytocine sur le corps et l’esprit. Voici un aperçu de ce que nous avons appris.

L’ocytocine réduit les envies de drogue

Seringue drogue

Crédit: Flickr Tyler Sanchez

Selon un article paru, en 1999, dans la revue Progress in Brain Research, certaines études indiquent que l’ocytocine inhibe la tolérance aux drogues addictives, y compris les opiacés, la cocaïne et l’alcool, et réduit les symptômes de sevrage. L’hormone est aussi impliquée dans la sensation de satisfaction de la faim.

Elle améliore les compétences sociales

Groupe musiciens avec des compétences sociales

Crédit: Flickr Caroline & Frank

Une étude parue en février dans les publications de la National Academy of Sciences a montré que l’inhalation de l’ocytocine a considérablement amélioré la capacité des personnes atteintes d’autisme à interagir avec les autres.

Des études antérieures ont indiqué que les niveaux d’ocytocine naturelle étaient plus faibles chez les personnes atteintes d’autisme, un trouble du développement caractérisé par des difficultés de communication et de relations sociales.

L’ocytocine a également réduit la peur de l’autre présente chez les personnes autistes ont également indiqués les chercheurs.

L’ocytocine déclenche des instincts protecteurs

Soldats avec des instincts protecteurs

Crédit: Flickr M Don

Une étude parue en juin dans la revue Science émet l’hypothèse que l’ocytocine déclenche l’agressivité défensive contre des personnes extérieures qui pourraient menacer le groupe social d’une personne, comme chez les soldats qui défendent leurs camarades.

Auparavant, des études sur les animaux avaient montré que l’hormone favorise un comportement protectionniste. Par la suite, cette recherche a été la première à démontrer un effet similaire chez les humains.

Elle favorise le sommeil

Sommeil profond d'une famille

Crédit: Alain Bachellier

L’ocytocine libérée dans le cerveau suite à des conditions de stress favorise le sommeil, selon une étude réalisée en 2003 dans le journal Regulatory Peptides.

Ce lien de causalité est logique parce que l’ocytocine corrige les effets du cortisol, qui est connu comme l’hormone du stress.

L’ocytocine a un effet calmant qui permet de se sentir tranquille et aimant, et donc qui aide certainement à trouver le sommeil.

L’ocytocine encourage la générosité et l’altruisme

Altruisme scouts

Crédit: Flickr Banc

Dans une étude réalisée en 2007 et publiée dans la revue Public Library of Science ONE, les participants ont inhalé soit de l’ocytocine ou soit un placebo par le nez. Puis on leur a demandé de partager une somme d’argent avec un inconnu.

Les chercheurs ont alors constaté que ceux sous l’emprise de l’ocytocine étaient, à 80 %, plus généreux que les autres et que l’hormone semblait affecter positivement leur sens de l’altruisme également.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager sur facebook et de vous abonner gratuitement en recevant notre guide ci-dessous !

Recherches utilisées pour trouver cet article :sommeil parentalite positive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *