Comment réduire la compétition entre frères et sœurs ?

Comment réduire la compétition entre frères et soeurs (les parents positifs)

Avez-vous remarqué que, parfois, beaucoup de choses peuvent devenir l’objet d’une compétition entre vos enfants :

  • Qui a le plus de frites dans son assiette,
  • Qui a le plus de devoirs,
  • Qui a brossé ses dents le plus longtemps/efficacement ?

Cela peut paraître hallucinant pour nous, parents, qui essayons de leur dire “peu importe qui a marqué le plus de buts au foot”, “peu importe qui s’est douché le premier” : aucun ne veut se contenter de la deuxième place.

Voici donc quelques conseils pour soulager la tension dans votre maison.

Comment bien éduquer des frères et sœurs trop “compétitifs”

Prendre du temps pour communiquer et renforcer la relation : Chaque enfant veut être reconnu comme un individu unique. Ils veulent avoir un lien spécial avec leurs parents, sans avoir à lutter contre leurs frères et sœurs pour cela. Commencez par passer au moins 10 minutes en tête à tête avec chaque enfant par jour. Utilisez ce temps pour renforcer et vous rapprocher l’un de l’autre. Rappelez à votre enfant que ce moment se passe indépendamment de ses comportements, accomplissements ou réalisations.

Refuser de les comparer : Il est facile d’involontairement dresser vos enfants les uns contre les autres. Faites particulièrement attention à des phrases comme: « Votre sœur n’a jamais eu de problème avec … » ou encore « Votre frère, lui, est capable de faire… ». Même de mettre un peu de compétition dans un jeu pour « voir qui est le plus rapide » peut conduire à des conséquences involontaires. Par exemple, l’un de vos enfants aura l’impression qu’exécuter quelque chose rapidement lui confère un sentiment de valeur vis-à-vis de vous tandis que son frère voudra à tout prix trouver un moyen quelconque de « gagner » afin d’obtenir votre attention ou votre approbation.

Encouragez l’individualité : Au lieu d’envoyer le message, « Vous êtes tous aimés de façon égale », soulignez plutôt les choses que vous aimez dans chaque enfant et qui le rendent unique. Mettez en avant les points forts de chaque enfant, les choses qu’ils apportent à la dynamique familiale, leurs goûts et dégoûts, les caractéristiques qui les rendent uniques. Vous n’avez pas à aller très loin dans la réflexion. En effet, un simple, « J’aime beaucoup quand tu participes aux tâches de la maison. Cela m’aide vraiment ».

Parlez d’équité : Rappelez à vos enfants que “juste” ne signifie pas “égal”. Cela signifie que “tout le monde obtient ce dont ils ont besoin”. Ainsi, au lieu de demander que les devoirs soient faits seuls, vous pouvez décider qu’un des enfants a besoin de votre aide. Ou, au lieu de forcer tout le monde à pratiquer un sport, vous pouvez décider qu’un de vos enfants préférerait jouer de la musique. Si une telle décision n’est pas du goût de l’autre enfant car elle ne lui semble pas “juste” : soulignez alors les besoins différents plutôt que le manque d’égalité.

Les faire parler de leurs sentiments : Il y a de multiples raisons pour lesquelles les enfants rivalisent entre-eux. Peut-être qu’ils peuvent se sentir mis de côté, ne savent pas comment attirer l’attention, ou se perçoivent comme “moins bien” qu’un frère ou une sœur. Certains enfants ont besoin d’un endroit sûr pour parler de leurs sentiments sans se sentir jugés ou comparés (à un frère ou une sœur). Il convient alors de répondre avec empathie, plutôt que de minimiser leur expérience. D’ailleurs, si votre enfant a vraiment du mal à parler de ses sentiments, il peut être utile de demander l’aide d’un professionnel extérieur à la famille.

Établir les limites : Une concurrence amicale fait normalement partie de l’enfance. Mais, si l’un des frères est en difficulté, c’est que les choses sont allées trop loin. Soyez vigilants et aidez vos enfants à apprendre la différence entre s’amuser et être méchant. Parlez du fait d’avoir l’esprit sportif en étant bon perdant ou en sachant gagner sans humilier l’autre ! Gardez à l’esprit qu’au début, vous devrez peut-être vérifier que tout se passe bien entre les frères et sœurs tout en vous laissant la possibilité d’intervenir si nécessaire.

Comment réduire la compétition entre frères et soeurs 3 (les parents positifs)

Créer une ambiance familiale où les frères et sœurs peuvent se soutenir les uns les autres, plutôt que de rivaliser entre-eux, peut prendre un certain temps.

Soyez patient lorsque vous modifiez les relations et concentrez-vous sur chaque enfant en tant qu’individu.

En attendant, laissez de côté les grands sermons (sur la montagne). Leur dire de ne pas rivaliser, ne les fera pas s’arrêter.

Au lieu de cela, vérifiez vos déclencheurs et travaillez sur la patience, le calme. Respirez profondément et… décidez si vous voulez vraiment, vraiment, VRAIMENT participer au concours de « celui qui peut mâcher son chewing-gum le plus longtemps”.

Vous avez apprécié cet article, merci de le partager sur avec vos amis !

Recherches utilisées pour trouver cet article :améliorer relation entre soeurs, competition entre freres, dispute couple education positive, https://les-parents-positifs com/comment-reduire-competition-entre-freres-et-soeurs/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *