Les 7 profils d’apprentissage pour bien apprendre, enseigner et former

Les 7 profils d'apprentissage (les parents positifs)

Nous apprenons tous de façon différente et aucune méthode pédagogique ne suffit à rendre compte de cette diversité. C’est pourquoi ce livre propose un outil qui permettra à l’enseignant et au formateur de distinguer ces différentes façons d’apprendre et d’adapter leur pédagogie à leur public.

Ce livre permet aussi aux parents de communiquer plus efficacement avec leurs enfants et de réduire les conflits dans la famille.

De plus avec l’entrée au CP de notre plus petit et les enjeux de cette classe au niveau de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, nous nous sommes procurés ce livre (très utile aussi pour le papa formateur).

Voici une courte vidéo de l’auteur, Jean-François Michel, sur le sujet :

 

Premier niveau d’apprentissage : Les profils d’identité

 

Ils prennent en compte le comportement de la personne en situation d’apprentissage. Ils se basent sur les compulsions. Une compulsion est une force inconsciente qui entraîne toujours le même comportement conditionné. Les compulsions d’un individu se retrouvent dans la situation d’apprentissage.

Attention ! Les profils d’identité ne permettent pas de déterminer la personnalité. Ils permettent juste de comprendre les comportements en situation d’apprendre. Ils sont au nombre de 7 (nous les détaillerons au prochain chapitre) :

  • Le perfectionniste (22%)
  • L’intellectuel (14%)
  • L’aimable (18%)
  • L’émotionnel (16%)
  • L’enthousiaste (13%)
  • Le dynamique (10%)
  • Le rebelle (7%)

tableau-7-profils-d-apprentissage (les parents positifs)

Le livre décrit donc 7 profils d’apprentissage basés sur l’observation de son auteur Jean-François Michel.

1. Le perfectionniste

Le perfectionniste me rappelle les traits des caractères des grands peintres, certains auraient déchirés leur toiles parce qu’elles n’étaient pas assez parfaites pour eux. Et d’autres étaient obnubilés par le fait de toujours vouloir faire mieux… Bien souvent ce sont des perfectionnistes spécialisés dans un domaine. Par exemple, certaines personnes peuvent vouloir atteindre la perfection dans les Sciences, d’autres dans les Lettres, d’autres encore ne jurent que par le Sport. Rarement ces personnes auront plus d’un domaine de prédilection.

Sa compulsion : se rapprocher de la perfection

Ce qu’il fuit : être critiqué ou pris en défaut

Ce qu’il aime : l’honnêteté

Ses 3 caractéristiques :

  • le goût de la perfection : il se plie en 4 pour faire un travail. Il travaille souvent lentement car tout doit être bien fait.
  • la critique : il critique et se critique lui-même constamment.
  • le respect de l’autorité, de l’ordre : il aime se soumettre à une autorité, mais il ne tolère pas ceux qui ne le respectent pas. C’est blanc ou noir.

Comment il apprend :

  • il doit avoir l’impression de bien faire les choses, qu’il les maîtrise, pour être motivé à apprendre. Mais il est trop critique (« il n’y a pas assez ceci, il y a trop cela »).
  • il décortique l’information pour essayer de tout comprendre et tout maîtriser. Il aime quand c’est structuré.
  • il a besoin d’être valorisé quand il apprend (probabilité élevée du profil de motivation « avec qui ? »).

2. L’intellectuel

C’est souvent l’image que l’on se fait de l’enfant surdoué ou précoce, un élève doué, mais un peu taciturne et qui “peut paraître distant vis à vis des autres”. En ce qui me concerne je ne crois pas qu’il existe des enfants qui aiment la solitude de façon récurrente. Par contre certains enfants peuvent se sentir blessés  de ne pas réussir scolairement et peuvent, par exemple, pointer du doigt certaines maladresses de leurs camarades pour guérir leur orgueil, ce qui va provoquer un éloignement social, une froideur apparente et une méfiance de la part de celui qui subit ses moqueries.

Sa compulsion : penser et réfléchir

Ce qu’il fuit : l’envahissement et l’émotion du présent

Ce qu’il aime : l’isolement pour réfléchir

Ses 3 caractéristiques :

  • la réflexion : il ne parle pas beaucoup, il préfère écouter et analyser les paroles des autres. Il est constamment en train de réfléchir.
  • l’absence d’émotion : exprimer des émotions le met mal à l’aise.
  • la solitude : il aime être seul et qu’on ne le dérange pas, surtout pour travailler.

Comment il apprend :

  • il pense de façon séquencée (une chose à la fois) : il est donc souvent lent dans l’apprentissage.
  • il intègre majoritairement l’information par le canal auditif.
  • il aime apprendre pour avoir un savoir (probabilité élevée du profil de motivation « vais-je apprendre »).

3. L’aimable

Il a besoin de la reconnaissance et de l’amour de son entourage. C’est pour moi un trait de caractère qui fait que l’apprenant aura plus de mal à réussir seul et se démotivera très facilement s’il n’a pas le soutien de ceux qui l’entoure.

Sa compulsion : contribuer (aider autrui ou être médiateur)

Ce qu’il fuit : le conflit ou le rejet

Ce qu’il aime : l’harmonie dans le rapport à l’autre

Ses 3 caractéristiques :

  • les autres : il apporte assistance, contribution et aide à ceux qui ont un problème. Il est à l’écoute des autres.
  • très gentil et sociable : il fait tout pour entretenir de bonnes relations avec autrui. D’où une grande difficulté à dire « non ».
  • sensibilité : il s’inquiète de ce qu’on pense de lui et a tendance à se voiler la face si il y a des problèmes relationnels.

Comment il apprend :

  • La pression et le stress le bloquent.
  • il a un tempo plus lent et a tendance à avoir une déficience de l’estime de lui-même : il pense qu’il ne peut pas y arriver.
  • il a besoin de faire plaisir à ses professeurs ou formateurs (probabilité élevée du profil de motivation « avec qui ? »).

4. L’émotionnel

Comme son nom l’indique, il réagirait plus en fonction des ses émotions, de façon à ce que tout le monde le remarque. Il aurait un esprit créatif.

Sa compulsion : amplifier les émotions

Ce qu’il fuit : la culpabilité

Ce qu’il aime : l’originalité

Ses 3 caractéristiques :

  • l’originalité : il aime se distinguer des autres, ne pas faire comme tout le monde. Pas pour se rebeller mais simplement pour ne pas être catégorisé dans une appartenance à un groupe.
  • un côté artistique : il aime le beau, le côté esthétique des choses, ce qui lui donne une disposition pour les activités artistiques.
  • des émotions amplifiées

Comment il apprend :

  • il est authentique et peut passer d’un état de déprime à un état de joie très rapidement (et vice versa).
  • beaucoup d’émotionnels sont kinesthésiques et donc plus lents pour apprendre.
  • il a du mal à se motiver, il a besoin d’un enseignant ou formateur qui lui indique un programme à suivre (probabilité élevée du profil de motivation « avec qui ? »).

5. Le dynamique

C’est un entrepreneur dans l’âme et pas forcément un bon élève. J’ai effectivement connu des personnes qui se caractérisait par leur capacité à improviser. Notamment un de mes camarades qui n’avait pas préparé son résumé, et qui, interrogé par le professeur, à pris une page blanche et fait comme si il lisait un texte préalablement écrit, tout en improvisant ! Assez impressionnant.

Sa compulsion : l’action pour la réussite

Ce qu’il fuit : l’échec

Ce qu’il aime : la compétition pour gagner et être reconnu

Ses 3 caractéristiques :

  • le besoin de reconnaissance : il aime faire savoir aux autres quand il est le premier ou quand il a fait une performance. Il est d’ailleurs souvent perçu comme quelqu’un qui veut se mettre en avant.
  • la réussite : la peur de l’échec l’amène à faire les efforts nécessaires pour réussir. Il aime entretenir des relations avec les personnes, qui comme lui, ont réussi.
  • l’action : son obsession est de faire les choses. Devant un problème, sa préoccupation est de savoir comment faire pour trouver la solution et agir.

Comment il apprend :

  • il aime parler, ce qui en situation d’apprentissage pose un problème d’attention.
  • il intègre majoritairement l’information par le canal visuel.
  • il a besoin de savoir à quoi servent les choses qu’il apprend (probabilité élevée du profil de motivation « quelle utilité ? »).

6. L’enthousiaste

Il verrait les choses de façon positive, mais aurait du mal à accepter l’ordre et la discipline. Il suffit d’avoir vu une fois l’émission « Super Nanny » pour se rendre compte qu’en fait ce sont les mêmes enfants qui ne suivent pas la discipline maladroite de leurs parents, mais observent ensuite à la lettre les règles de Super Nanny.

Sa compulsion : avoir le choix

Ce qu’il fuit : l’enfermement

Ce qu’il aime : la liberté, l’absence de contrainte, l’humour

Ses 3 caractéristiques :

  • la gaieté : il respire la joie de vivre. C’est un optimiste-né
  • l’absence de contrainte : il n’aime pas se sentir enfermé par des règles. Cela se traduit souvent par un problème face à l’autorité, d’où une attitude de défiance voire de provocation.
  • le plaisir : il aime pratiquer plusieurs activités sans pour autant chercher à se perfectionner.

7. Le rebelle

C’est typiquement l’élève qui a besoin de se faire remarquer. Et il s’opposerait à l’autorité pour se sentir exister.

Sa compulsion : l’autorité

Ce qu’il fuit : la faiblesse

Ce qu’il aime : l’autorité

Ses 3 caractéristiques :

  • la peur de se montrer faible : la meilleure défense est l’attaque. Il respecte ceux qui lui résistent et lui tiennent tête
  • l’excès : il est fait d’extrêmes. Il peut être soit très généreux, soit très méchant.
  • une formidable énergie : quand il a une idée en tête, il va jusqu’au bout. Il aime les défis difficiles et paraît infatigable.

Comment il apprend :

  • le processus d’apprentissage classique est trop ennuyeux pour lui, il a besoin que ça bouge. Apprendre sur le terrain lui convient mieux.
  • il aime les vrais chefs, et a besoin de tester l’autorité d’un nouveau « chef ». Il n’est pas révolutionnaire, il est seulement révolté quand l’autorité est mal ou pas utilisée.
  • il est intelligent mais n’apprendra que s’il sent en face de lui une autorité qui lui résiste (probabilité élevée du profil de motivation « avec qui ? »).

Deuxième niveau d’apprentissage : La motivation

Certaines personnes seraient plus motivées par le fait de travailler sur un projet concret. Mais je pense que c’est le cas de la majorité des gens, nous préférons le concret parce que l’esprit humain a besoin de satisfaction immédiate, et nous préférons travailler sur quelque chose qui a des applications instantanées.

D’autres personnes seraient intéressées par le fait d’accumuler de la connaissance, c’est particulièrement le cas des champions de la culture générale.

D’autres encore seraient motivés par le travail social, travailler avec des personnes inspirantes, avec un professeur possédant de hautes compétences et une grande pédagogie alors qu’avec d’autres professeurs avec lesquels ils ne se sentent pas soutenus, la motivation peut disparaître.

Jean-François Michel distingue différentes sources de motivation :

  • « Quelle utilité ? » : Les personnes de ce profil aiment les cours et les formations qui sont concrets et dont l’utilité est claire. Si elles jugent un thème inutile, c’est souvent parce qu’il est trop abstrait.

  • « Vais-je apprendre ? » : Ces personnes aiment le savoir et sont curieuses d’esprit. Elles aiment avoir beaucoup d’informations et ont en général peu de difficultés à apprendre puisque le contenu en lui même les motive.

  • « Avec qui ? » : Ces personnes trouveront un apprentissage intéressant et passionnant à partir du moment où elles apprécient la personne qui les enseigne. L’inverse est aussi vrai : elles peuvent détester un sujet à cause de l’enseignant.

  • « Où ça se situe ? » : Les personnes de ce profil ont besoin de situer les choses dans un plan, dans une vision globale (le plan du cours ou de la formation est alors nécessaire). Elles aiment pouvoir suivre leur progression dans leur apprentissage.

 

Troisième niveau d’apprentissage : Les mémoires  visuelle, auditive et kinesthésique

Elles permettent de savoir par quel canal sensitif les informations sont enregistrées et mémorisées :

  • Les visuels (58%) : la compréhension s’effectue principalement par ce qui est vu. Les graphiques, les couleurs, les dessins sont nécessaires pour bien comprendre et bien apprendre. Les visuels apprécient beaucoup les textes aérés, les titres gras, les schémas, etc.

  • Les auditifs (27%) : la compréhension s’effectue principalement par l’écoute. Les auditifs apprécient de lire à voix haute, d’écouter les cours magistraux, les longs monologues, les comptes rendus et les analyses.

  • Les kinesthésiques (15%) : la compréhension s’effectue principalement par ce qui est ressenti. Et ressentir une information n’a rien d’évident, d’où une certaine lenteur dans la compréhension. Les personnes kinesthésiques ont besoin de comprendre le pourquoi des choses, de saisir leur origine et de réaliser une application concrète.

Ce peut-être intéressant de mélanger les sources d’information pour un même élève afin qu’il mémorise plus efficacement.

Conclusion

Ce livre permet une prise de conscience sur la manière d’enseigner/d’apprendre.

Comme en PNL, le décalage entre l’enseignant qui enseigne et l’enfant qui apprend peut provenir du fait que nous ne comprenons pas le monde de la même façon et que nous n’apprenons pas de la même manière. C’est libérateur. Il n’y a plus de pression (consciente ou inconsciente).

Ce livre est à la fois un outil formidable pour soi-même (pour se libérer de l’échec dans l’apprentissage et (re)découvrir le plaisir et l’enthousiasme qui sont sources de réussite), mais également pour les autres : tous les enseignants, les formateurs, les encadrants et les personnes qui travaillent avec des équipes devraient lire cet ouvrage.

Ce livre peut permettre d’adapter son discours, son enseignement ou sa pédagogie de manière à être compris par tous. Quoi de plus gratifiant que de réussir à transmettre de manière efficace un savoir et une expertise, tout en favorisant le plaisir et l’enthousiasme ?

Points forts :

  • Les explications sont claires et accessibles à tous (enseignants, formateurs, parents, élèves…)

  • Il y a de nombreux exemples qui aident à clarifier les concepts abordés

  • Cet ouvrage est plein d’espoir, pour TOUT le monde, et on ne le termine pas sans y voir plus clair sur notre manière d’apprendre

  • Il a adapté le contenu de son livre aux différents profils de compréhension : des exemples (pour les kinesthésiques), des schémas et des résumés (pour les visuels)

  • Il indique même la méthode à suivre pour mettre en application le contenu de son livre (pour pas que ça reste à l’état de « chouette lecture »)

  • Le livre se lit assez rapidement avec moins de 200 pages

  • L’auteur sait de quoi il parle, étant lui-même enseignant, conférencier et formateur d’enseignants

Points faibles :

  • Finalement, il n’existe pas 7 profils d’apprentissage mais de multiples combinaisons possibles.

  • Il est possible de faire un test pour connaître son profil, mais celui-ci se fait en ligne sur le site de l’auteur et est payant (ça aurait été génial qu’en achetant le livre, celui-ci soit gratuit).

Et vous, quel serait votre profil d’apprentissage et celui de vos enfants ?

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Mémoire visuelle, auditive kinesthésique, mémoire kinesthésique, scolarité

Recherches utilisées pour trouver cet article :les 7 profils dapprentissage

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *