10 dangers auxquels nous avons été exposés dans notre enfance (article inspiré du sketche de Florence Foresti)

L’autre jour nous regardions de nouveau le sketche de Florence Foresti (“alors vieille ou pas vieille ?”) portant sur le fait d’avoir connu des choses qui n’existent plus aujourd’hui (fumer dans un lieu public…) et nous énumérions les choses dangereuses que nous avons connues dans notre jeunesse et qui ont soit disparues depuis soit sont maintenant clairement identifiées et disposent d’une solution.

Voici les 10 dangers auxquels vous avez été exposé si, comme nous, vous êtes un quadra :

Chiffre UN– Pas de siège auto obligatoire dans la voiture

Siège auto bébé

Si vous n’avez absolument aucun souvenir d’être attaché dans un siège auto, nous sommes certainement de la même génération !

Aujourd’hui, l’utilisation d’un dispositif adapté est obligatoire jusqu’à l’âge de 10 ans ou jusqu’à ce que la taille de l’enfant lui permette d’utiliser la ceinture de sécurité (entre 1,35 m et 1,50 m).

Auparavant, le siège d’auto était principalement utilisé pour que les enfants puissent avoir une meilleure vue par la fenêtre !

Chiffre DEUX– Pas de ceinture de sécurité à l’arrière de la voiture

Ceinture sécurité enfant

Il a fallu attendre 1990 pour obtenir l’obligation de la ceinture à l’arrière.

Depuis 2008, chaque enfant transporté en voiture doit occuper seul une place équipée d’une ceinture et être attaché selon le mode le plus adapté à sa morphologie.

Chiffre TROIS– Pas de mention des allergènes alimentaires sur l’emballage

liste allergènes alimentaires

Si vous n’êtes pas allergique, peut-être pensez-vous qu’il est bizarre qu’un paquet de cookies soit étiqueté avec un avertissement qu’il “contient des noix” ou encore qu’il “peut contenir des traces d’arachide”, mais pour un enfant qui a une allergie alimentaire : cela peut lui sauver la vie .

L’étiquetage obligatoire des allergènes alimentaires courants dans l’Union Européenne (listés dans la directive 2003/89) a permis de sauver d’innombrables vies.

Récemment, nous avons également eu la bonne surprise de voir la mention des allergènes sur la carte d’un bon restaurant.

Chiffre CINQ– Pas de crème solaire

Crème solaire

Mon bébé est tout rouge sur la plage : et alors ?

Les premières crèmes de protection solaire ont fait leur apparition dans les années 70 et il a fallu attendre la fin des années 80 pour que des formules permettant le blocage des rayons ultraviolets à la fois A et B soient développées et que les parents commencent à badigeonner régulièrement leurs enfants.

Chiffre SIX– Pas d’aires de jeu sécuritaires

aires de jeu pour les enfants

Vous souvenez vous de vous être brûlé en glissant sur un toboggan en métal ou encore de vous être fait mal en tombant d’une balançoire sur du béton ?

Voilà ce que les enfants pouvaient expérimenter sur les terrains de jeux auparavant avant que la réglementation ne change les exigences de sécurité.

Chiffre SEPT– Pas de casque de vélo

Enfant casque vélo

A l’époque, quand la plupart des parents d’aujourd’hui étaient enfants, les casques étaient réservés aux conducteurs de voitures de course seulement.

En France, le casque de vélo n’est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans que depuis octobre 2015.

Quand on sait que 80 % des accidents mortels à vélo sont des traumatismes crâniens : on comprend pourquoi !

Chiffre HUIT– La peinture au plomb et l’amiante

Pot de peinture plomb

La peinture à la céruse (hydrocarbonate de plomb) était couramment employée dans l’habitat jusqu’en 1949, pour sa résistance à l’humidité et aux moisissures, ainsi que pour sa longévité.

Cette peinture, en cas de dégradation, pouvait se disséminer dans un logement sous forme d’écailles ou de poussières.

Les jeunes enfants, du fait de leur comportement naturel (marche à quatre pattes, jeux au sol, doigts et objets portés à la bouche…) pouvaient ingérer volontairement ou involontairement ces particules de plomb (qui peuvent causer le saturnisme c’est-à-dire un retard de développement du système nerveux et des lésions rénales).

Aujourd’hui, la plupart des bébés présentant les symptômes du saturnisme sont examinés et peuvent recevoir un traitement approprié.

Dans les bâtiments construits avant 1997, l’amiante est omniprésent et les expositions courtes et répétées aux poussières d’amiante peuvent provoquer de graves maladies respiratoires. Heureusement, une vaste opération de communication a été entreprise par les pouvoirs publics pour prévenir la population à ce sujet et favoriser le désamiantage dans les cas de démolition ou de rénovation.

Chiffre NEUFLe bisphenol-a (BPA)

bébé sur le point de têter son biberon

Auparavant, le BPA était utilisé dans la fabrication de toutes sortes de biberons et contenants en plastique. Entre-temps, il a été démontré que le BPA peut endommager les organes reproducteurs, provoquer la puberté précoce et des problèmes de comportement.

Depuis janvier 2015, ce composé chimique est interdit dans toutes boîtes ou bouteilles à usage alimentaire.

Chiffre DIX– Pas d’indication “ne convient pas à un enfant de moins de 36 mois”

exemple-de-avertissment-securite

Avant 1989, cette mention n’était pas obligatoire pour les objets (jouets…) contenant des composants et des parties de petites tailles susceptibles d’être détachables des jouets. A l’époque, je me souviens que ma petite soeur de 2 ans avait avalé des Legos en jouant avec et qu’il avait fallu l’emmener à l’hôpital.

Alors vieille ou pas vieille ???

Merci d’avoir lu cet article. Si vous aussi, vous avez un exemple de quelque chose qui était dangereux lorsque vous étiez enfant, merci de le partager dans les commentaires ci-dessous ?

Vous aussi, devenez un Parent Coach qui utilise les 6 secrets pour aider son enfant à construire une estime de soi en béton armé et les 14 techniques efficaces pour reprendre le contrôle de sa vie de famille et être bien dans son couple en cliquant ici : Parents coachs, enfants heureux et autonomes.

Abonnez-vous à la chaine YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

Likez”, Partagez et Abonnez-vous à notre page Facebook !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *